D une invasion languedocienne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D une invasion languedocienne...

Message  Vanyel le 2008-01-08, 22:40

Un petit pigeon, maltraité comme tous ceux qu elle avait, forcément, arriva essoufflé et à bout d ailes aux portes de Voiron. Il n avait pourtant pas grand-chose à porter, juste un petit bout de parchemin, pis c était son boulot zut quoi… n empêche qu il serait bien resté un peu plus au chaud plutôt que d être là. Non non, ne pas rêver à un pigeonnier douillet, là où on ne se fait pas mouiller par la pluie ou la neige parce qu il y a un toit, merveilleuse invention n est-ce pas ? un toit qui vous protège et empêche l eau de vous atteindre, bientôt…

Et puis non maintenant, de toute façon, où pouvait-il aller sinon ? taper à la fenêtre d une inconnue ? c est franchement un manque de manière…

Direction le pigeonnier, de toute façon, on le verrait bien avec le bout de papier qu on lui avait attacher dessus. Bon c était encore tôt, sans doute que les serviteurs n étaient pas encore passer pour nourrir leur fidèle compagnon … qu est-ce qui est plus fidèle qu un pigeon après tout ? vous connaissez beaucoup de chiens qui ferait ce qu ils font rien que pour donner un bout de papier ? Enfin bref, on va dire que ce pauvre pigeon avait juste eu froid, un papier mouillé n étant pas très lisible…


Chère marraine,

J espère que ce mot te trouvera en bonne santé. Comme promis, je t annonce notre venue avec juste un zeste d avance. Nous en sommes en chemin, la famille Noumerchat et moi-même.
J ai hâte d arriver chez toi. Si tout ce passe bien nous serons là mercredi 9 janvier.

Je t embrasse
Ta filleule
avatar
Vanyel

Messages : 471
Date d'inscription : 05/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Umiko le 2008-01-09, 20:58

Le bal de clôture des festivités communes au Languedoc et au Lyonnais-Dauphiné s’était achevé il y a quelques temps déjà. Umiko était revenue avec Phelipe sur ses terres et elle avait mis un point d’honneur à présenter le jeune Seigneur aux gens de Voiron, de Varces et de Fontaine afin que tous soient informés de l’événement qui aurait lieu prochainement. L’hiver commençait à s’installer et le paysage se revêtirait certainement bientôt de blanc.

C’est bien au chaud, assise auprès d’une cheminée, qu’un serviteur remit à Umiko la lettre portée par un pauvre pigeon qui devait prendre à présent un repos bien mérité.

A mesure qu’elle lisait la lettre de sa filleule, le visage d’Umiko s’éclaira. Elle s’assura que des appartements étaient prêts pour recevoir ses invités et s’organisa de façon à être présente à l’entrée du domaine pour y accueillir sa filleule ainsi que ses compagnons.
avatar
Umiko

Messages : 130
Date d'inscription : 03/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Vanyel le 2008-01-12, 16:48

Enfin toutes les cérémonies, se déroulant avec ou sans accro, étaient finies. Plus de devoir à remplir avant un moment. Enfin libre de partir vers des terres plus froides mais qui pour elle avaient un attrait chaleureux.

Les Noumerchat et elle étaient partis juste après la cérémonie d allégeance. Zach avait toujours un air heureux accroché au visage depuis qu il avait appris que la baronnie de Peyre lui était octroyée. Elle avait voulu risquer de soumettre à la hérauderie quatre patentes, ayant peu d espoir de les voir toutes acceptées. Mais, étant intimement convaincue de la valeur des personnes qu elle avait recommandées, elle n avait pu se résoudre à en sélectionner une plutôt que l autre et s était bornée à dépeindre leur engagement pour le comté, priant pour que les hérauts perçoivent comme elle leur valeur.

De la route en voiture à nouveau. La petite tribu fait décidément beaucoup de bruit, mais elle se sent bien. Des bruits d enfants et de chats qui jouent à tromper l ennui dans un espace trop clos qui ne leur convient pas, mais nécessaire pour rejoindre leur destination.

Ils sont en chemin, elle en est heureuse.
avatar
Vanyel

Messages : 471
Date d'inscription : 05/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Phelipe le 2008-01-12, 22:09

Trois p’tits Chats, trois p’tits chats, trois p’tits Noumerchats. Chapeau d’paille…Bref

D’un bon retour dans une bonne maison, où la vie s’écoule dans un calme que le jeune Baron (oui, il est Baron maintenant, le type qui refusait sa condition de noble il y a encore un an. Tout se perd, j’vous le dit) attendait l’arrivée d’invités de prestige, du moins selon ses critères.
Trois anciens collègues de travail, si l’on pouvait se permettre cette familiarité, qui venaient en balade plus ou moins longue en Lyonnais Dauphiné.

-« Bonjour, moi c’est Phelipe, et je n’ai pas touché à une bouteille de vin depuis deux semaines. »
-« Bonjour Phelipe ! » *clap clap*

Les occupations ne manquaient pas en journée, les visites des terres de sa future épouse étaient harassantes mais toujours plaisantes. Parfois certains endroits lui rappelaient des parcelles de Chablis (Le domaine, allons ! Plus de vin on a dit.), et il se surprenait à se sentir chez lui lorsqu’il passait devant le visage lumineux des paysans et autres habitants de Varces. Il ne savait rien de leur condition de vie et de la gestion du domaine, mais leur Vicomtesse semblait populaire.
Les soirées étaient plus monotones, comme toutes soirées d’un ancien coureur de jupon attendant aujourd’hui son mariage et la nuit qui en suivrait.

-« Bonjour, moi c’est Phelipe et je n’ai pas touché de dame depuis un mois. »
-« Bonj… Un mois ? Je savais que je ne voulais pas me marier mais j’avais oublié pourquoi. »

Mais il était certainement heureux. Aucune complication, plus de charge astreignante, une vie ‘cool’.


-« Chère Umiko ? Savez-vous jouer au strip-Ramponeaux ? »

_________________
avatar
Phelipe

Messages : 23
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Umiko le 2008-01-13, 11:54

Passer ses soirées à deviser avec son futur époux n’était pas vraiment une nouveauté, après tout, ils s’adonnaient tous deux à cette occupation depuis quelques temps déjà, mais les perspectives étaient désormais différentes. Phelipe semblait apprécier leur pérégrinations dans les terres qu’il gèrerait bientôt avec elle et elle en était heureuse. Les journées se finissaient généralement au coin d’une cheminée, bien au chaud.

Au fur et à mesure que le temps passait, la publication des bans approchait. Au moment où elle avait répondu par l’affirmative à la demande en mariage de Phelipe, ce qui avait certainement compté dans la décision de son parrain à dorer, il ne faisait aucun doute qu’elle éprouvait de l’affection pour lui, mais elle avait eu le temps d’y repenser depuis. Enfin, plutôt de se rendre compte qu’elle était submergée par un tendre sentiment qui lui serrait le cœur, qu’elle n’osait nommer, en tout cas, pas encore… Elle aimait écouter parler le jeune Seigneur et trouvait son humour irrésistible, elle aimait l’entendre rire, l’observer à la dérobée… Peut-être lui en parlerait-elle un jour, oui, peut-être.

C’est par une soirée tranquille que Phelipe lui posa une question des plus incongrues. Pardon ? le Strip-ramponeau ? Hum… Elle éclata alors de rire.


-« Messire, il faudrait déjà que je sache jouer au Ramponeau. Je suppose que le Strip-Ramponeau en est une variante. Je veux bien que vous m’appreniez le jeu de base et nous reparlerons éventuellement plus tard de la variante » répondit-elle, taquine, en se levant et en déposant un léger baiser sur le front du jeune Seigneur. Elle se dirigea alors vers un meuble de la pièce, ce qui lui permit de cacher ses joues rougissantes, et ajouta : « Que diriez-vous d’un verre de Chartreuse ? Ce n’est certes pas du vin, mais j’espère que vous apprécierez cette spécialité produite sur nos terres. »
avatar
Umiko

Messages : 130
Date d'inscription : 03/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Phelipe le 2008-01-13, 15:28

Oh qu’elle l’avait bien cerné, son futur époux. Comment oserait-il prétendre qu’un verre de Chartreuse avait un rapport avec une bouteille de vin ? Si elle-même le poussait au vice, quel garde-fou lui restait-il donc, si ce n’est aucun. Il s’esclaffa à la proposition d’Umiko et acquiesça de la tête. Il n’aurait sût trouver meilleure compagne de vie, c’était une certitude.
Seules ses terres lui manquaient. Cela faisait bien trop longtemps à son goût qu’il n’avait mit les pieds à Saunhac, et jamais encore n’avait foulé les terres de Giry. La baronnie d’Apcher était en terre du Gevaudan, et si il avait tout autant d’impatience à visiter ses gens, au moins avait-il l’assurance de par ses relations avec le Coms du Gevaudan, que ceux-ci se portaient bien et que le chancelier actuel gérait convenablement les affaires.

Il souriait encore à l’idée du strip-Ramponeaux lorsque la vicomtesse revint avec les deux verres remplis de la liqueur. Il la remercia pour l’attention. La Chartreuse, contrairement à ce que pensèrent nos contemporains, naquit en 1423, lorsque la recette de l’Elixir fût écrite dans les tréfonds de Voiron. Si celle-ci se perdit cinquante ans plus tard pour ne réapparaître à Paris qu’en 1605, ce ne sont pas nos affaires !

Ils repartirent ensuite dans leurs sujets de discussion favori en ce moment : les préparatifs du mariage. Choix des témoins, des invités, des plats… Les bans étaient proches.

_________________
avatar
Phelipe

Messages : 23
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Vanyel le 2008-01-20, 23:04

Elle sursauta quand des petites griffes s enfoncèrent dans son avant bras droit. Chassant le reste de sommeil de ses yeux elle attrapa le coupable… Cendre de miauler de façon absolument pas penaude. Un soupir de le laisser repartir avec une petite tape. Elle se demanda comment elle avait pu s endormir. Elle regarda les autres occupants de la voiture. Les petits semblaient trouver le voyage long. Aussi se mit-elle en tête de les divertir…
Elle leur conta l histoire de Mélusine, de l homme qu elle avait épousé, de la promesse faite de ne pas chercher à la voir dans sa chambre à date fixée, de ce qu il découvrit en ne tenant pas parole, une femme serpent.

Cela faisait passer le temps. Elle regarda à nouveau par la fenêtre après avoir achevé sa narration. Ils n étaient plus en Languedoc elle le savait. Mais elle aurait été bien en peine de dire où ils se situaient dans le Lyonnais Dauphiné. Elle se dit vaguement qu il faudrait qu elle cesse de compter aussi aveuglément sur les cochers pour la mener à bon port, mais mémoriser les distances et puis les directions lui donnait mal à la tête.

Puis ses pensées dérivèrent à nouveau. Comment allaient les amis qu elle avait quittés ? En ce qui concernait ses domaines, elle avait choisi les intendants de sorte qu il n y devrait pas avoir de souci pour leur gestion, sauf peut-être pour l approvisionnement de la cave de Lunel, peut-être qu il y aurait quelques transfert de tonneaux vers Privas, mais après tout, elle avait choisi d en donner la clef en son absence. Nul doute que la gardienne sache en user.


Aie d attraper Cannelle par la peau du cou avant de soupirer et de se retenir de demander « quand est-ce qu on arrive ? » il ne manquerait plus que les enfants reprennent ses paroles…
avatar
Vanyel

Messages : 471
Date d'inscription : 05/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D une invasion languedocienne...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum